Vous êtes ici

Olivier Wdowiak - Covanord - en quelques mots

 

 

Au fil d’un entretien sans filtre, un acteur du recyclage nous fait découvrir son univers en 10 mots. Professionnel du tri et du recyclage au service de la lutte contre le changement climatique et le gaspillage, le Directeur QHSE et Projets chez Covanord se prête au jeu.

 

HISTOIRE. « Le groupe Covanord a été créé en 2008 mais les 3 sites - 2 situés dans la Métropole de Lille et 1 à Denain - existent depuis plus longtemps. Son activité historique est le recyclage des ferrailles et métaux. Afin de répondre à la demande de clients souhaitant un point de dépôt unique pour tous leurs déchets, une nouvelle activité de déchèterie pour les professionnels du BTP a été créée en 2015 avec le soutien de l’ADEME et de la Région.»

 

PROCESS. « Nous trions et recyclons les métaux ferreux et non ferreux des industriels, des collectivités  des apports par les particuliers et les déchets BTP de second œuvre : gravats, bois,  menuiseries complètes y compris le verre plat, ce qui est assez spécifique. Ce qui entre sur nos sites doit trouver un débouché viable tant sur le plan économique que technique. »

 

PARCOURS. « J’ai une première formation en agriculture et biologie végétale que j’ai ensuite complétée par un double diplôme Ingénieur Agricole (ISA Lille) et Master 2 Management de l’Environnement (Institut Catholique de Lille ). Pendant 17 ans, j’ai travaillé dans le traitement des déchets organiques de l’industrie et des collectivités chez Sede Environnement - groupe Véolia. J’ai également développé la filière méthanisation. Puis j’ai rejoint Covanord en 2014 pour m’occuper du pôle QHSE et développer de nouveaux projets. Avec la déchèterie professionnelle, nous sommes sortis des sentiers battus de la ferraille et des métaux en rendant service à notre clientèle ! »

 

MOTIVATION. « Depuis toujours je suis animé par les enjeux du recyclage et de l’économie circulaire. J’espère apporter ma pierre à l’édifice pour lutter contre le changement climatique et le gaspillage en innovant. J’ai la volonté d’expliquer, de convaincre et de faire évoluer les habitudes afin de transmettre notre planète à nos enfants. »

 

VISION. « Il me semble que l’on passe d’une ère de la toute consommation à une ère où l’on essaie de faire attention avec, par exemple, la mise en place de filières courtes et l’écoconception à laquelle je crois beaucoup pour mieux recycler. Aujourd’hui, nous sommes face au problème du recyclage de produits conçus il y a 25-30 ans avec nos connaissances techniques et environnementales actuelles. Paradoxalement, on réinvente parfois ce que l’on faisait il y a 25-30 ans, comme privilégier la proximité pour gérer les déchets. Mais cela bouge et les jeunes générations sont motivées ! » 

 

FIS. « Il est nécessaire de faire changer les comportements de tri grâce à l’éducation. De plus,  il faut mettre les moyens et travailler tous ensemble pour répondre aux défis des évolutions techniques et réglementaires des prochaines années. Toutes les entreprises doivent s’adapter aux évolutions de notre société comme la transition Ecologique. Les entreprises du recyclage sont au cœur de  cette évolution. Je pense également qu’il faut rapprocher les entreprises consommatrices de matière première  des entreprises de recyclage afin d’intégrer plus de matière recyclée dans la fabrication et ainsi réduire notre dépendance aux matières premières. Pour parvenir à relever ces challenges, les citoyens, élus et professionnels doivent se réunir autour d’une même table pour agir avec un rythme adapté au temps industriel. »

 

INNOVATION. « Chez Covanord, nous travaillons sur 2 axes d’innovation. Tout d’abord nous innovons pour que les matières issues de nos déchets triés correspondent aux besoins des usines consommatrices en France et en Europe. Enfin, l’industrialisation et la robotisation sont au cœur de notre démarche d’innovation. »

 

JEUNES DIPLÔMÉS. « Le secteur du recyclage et de l’économie circulaire a besoin de jeunes diplômés curieux, motivés et ouverts en matière d’innovation. Leur intérêt doit aussi les amener à observer ce qui se passe dans d’autres filières. Nos métiers demandent aussi une compréhension des besoins des clients, des consommateurs et une capacité à s’adapter et se remettre en question en permanence. Et puis il faut être persévérant pour faire passer les messages qui permettront de faire changer les habitudes ! Chez Covanord nous accueillons des d’étudiants, en stage comme en journées portes ouvertes ; cela fait partie de notre culture d’entreprise. »

 

TEAM2. « Nous sommes adhérents et TEAM2 nous a accompagnés sur un projet d’innovation en 2020 qui s’est vu octroyé une aide de l’Ademe et de la Région. Être adhérent du pôle TEAM2 permet d’accéder à l’information pour être à la pointe des évolutions du marché du recyclage. Pour une petite structure, c’est important de faire partie de ce pôle qui apporte un relais de compétences, un réseau professionnel, des mises en relation, de la prospective et de la R&D. »  

 

2021. « Nous nous préparons aux évolutions promulguées par la transition écologique qui permettront de booster le recyclage. Nous souhaitons pouvoir mettre en œuvre ces évolutions avec pragmatisme et développer des solutions innovantes pour satisfaire au mieux nos clients. Enfin, j’espère continuer à travailler ensemble en réseau dans les Hauts-de-France et avec TEAM2 afin de construire des filières de recyclage innovantes ! »

 

Propos recueillis par Amandine Clémençon pour TEAM2 / Date de publication : 27 avril 2021