Vous êtes ici

Retour sur le TEAM2Event Métaux du 16 mai 2019

Retour sur l'évévenement !

 

C’est pour répondre à cette question que près de 80 acteurs du secteur se sont réunis, autour d’une vingtaine d’experts, ce 16 mai à LILLIAD à Villeneuve d’Ascq. Patrice CHRISTMANN, Expert indépendant, membre du Groupe International pour les Ressources du PNUE (Programme des Nations Unions Unies pour l'Environnement), nous a ainsi rappelé que la croissance du parc de véhicules électriques au niveau mondial va créer des tensions certaines sur le cuivre (un des métaux clés de la transition énergétique !), le cobalt, le graphite naturel, le lithium, le manganèse  et le nickel. L’Europe consomme beaucoup plus qu’elle ne produit, en majeure partie suite à sa désindustrialisation…  et à terme, seule une démarche d’Economie Circulaire (couplant recyclage et extraction naturelle) permettra de faire face à la demande mondiale.

Au titre du COMES, Rémi GALIN, Chef du bureau de la gestion et de la législation des ressources minérales non énergétiques, MEEM a rappelé les grandes orientations voulues au niveau national pour développer le recyclage, avec une attention particulière sur les batteries. Ce sujet est d’ailleurs clairement identifié par Philippe SAINT AUBIN, du CESE, qui a présenté les 17 préconisations faites par cette institution. Deux Comités Stratégiques de Filière, celui sur « Mines et Métallurgie » (présenté par Pierrick DRAPEAU de A3M) et celui sur « Transformation et Valorisation des déchets » (présenté par Roland MARION, délégué général de CME) portent ce sujet au travers de plusieurs actions dans les prochains mois.

Nous avons découvert – par les témoignages de nombreux industriels tels que le groupe RENAULT (avec Barbara FORRIERE, Référente Analyse Risque Matières RENAULT) et Kateryna OMELCHUK, Ingénieur de Recherche chez ERAMET IDEAS – comment l’industrie de la mobilité est fortement concernée…

De nombreuses initiatives sont toutefois engagées pour apporter des réponses à ces défis, telles la « boucle du Zinc » portée par 3 entreprises des Hauts de France (NYRSTAR, BEFESA ZINC et RECYTECH), qui aussi déploient des innovations pour extraire des métaux stratégiques de leurs process, telles les initiatives pour mieux recycler les cartes des data centers (projet interreg CEDACI avec TND, TEAM2, WELOOP, et des partenaires anglais, hollandais, belges et allemands), les nouveaux équipements de tri des métaux proposés par PELLENC ST.

Des avancées technologiques dans les process de recyclage sont aussi accessibles, comme celles de briques technologiques proposées par CHIMIE PARITECH, le CEA ou le BRGM pour de l’hydrométallurgie.

INSPIRO et le CEATECH nous ont enfin fait découvrir les nouveaux apports du numérique dans la gestion des process de recyclage, permettant – par des « logiciels apprenants » - une adaptation rapide et efficace à l’exigence des performances attendues.

Ce panorama a permis à Mr Philippe VASSEUR, ancien ministre et président de la Mission REV3, et à Mme Corinne DEROO, Présidente de la Commission Aménagement du Territoire et Transition Énergétique au Conseil Régional Hauts-de-France, d’affirmer que la Région pouvait et devait devenir leader sur ces sujets au niveau de l’Europe, et porterait les ambitions nationales dans ce domaine.

 

Nous remercions l'ensemble des participants et des intervenants pour leur présence et leur intérêt !